3 réflexions puissantes pour exceller davantage sur votre chemin de vie


Pour voir cette vidéo sur youtube, cliquez ici

 

Par curiosité, nommez une victoire qui ferait partie de votre chemin parcouru à célébrer et pour laquelle vous êtes fiers dans votre vie personnelle ou professionnelle ?

MERCI de participer à la conversation…. Ci-dessous…

Bonjour, tout le monde. Martin Latulippe ici, conférencier, auteur, coach. Et vous me retrouvez présentement à Marbella au Puente Romano où est-ce que je suis pour livrer un séminaire, demain, d’inspiration, de leadership. Et puis, j’ai pensé vous faire une petite vidéo sympathique (1) pour nos amis au Canada qui sont peut-être encore ensevelis sous la neige, la pluie, le temps un petit peu froid et aussi pour vous partager une réflexion qui habite énormément mes pensées au cours des dernières semaines et qui m’a aidé énormément à débloquer davantage de succès, davantage de résultats. C’est une réflexion au niveau des chemins parcourus.

Je crois qu’il y a trois niveaux de chemins parcourus auxquels on doit nécessairement réfléchir constamment en tant qu’individu pour se libérer et se démarquer davantage, se propulser vers davantage de bonheur et de résultats et ça, peu importe ce que ça veut dire pour vous.

Le premier niveau de chemin parcouru, c’est celui que j’appelle le « chemin parcouru à se pardonner ». Il y a quelques semaines, je lisais mon album de finissants. Donc, ceux qui ont fait l’école canadienne, en secondaire 5, on a toujours un album des finissants où est-ce que nos amis vont nous écrire un témoignage, un texte sur nous pour nous encourager dans notre carrière, notre avenir. Et après la relecture de cet album-là, eh bien, j’ai été vraiment habité par une émotion de tristesse à réaliser à quel point, à cette époque-là, eh bien, ma vie était archi négative, j’étais – des mots, comme « tu es arrogant, mais j’espère que tu vas aller loin dans la vie », je blessais les gens. Étant aux prises avec des troubles d’apprentissage lorsque j’avais 16 ans, eh bien, je ne pouvais pas exceller, me démarquer à l’école. Mais d’avoir appris par contre à blesser les gens, ça, je savais à faire. C’était une question, un peu, pour me protéger. Alors, juste en relisant mon album des finissants, eh bien, ça m’a fait réaliser à quel point j’avais parcouru du chemin, mais que je devais peut-être me pardonner pour la personne que j’avais été et de réaliser que ça n’avait pas représenté la personne que je suis aujourd’hui. Aucunement. J’ai complètement changé. Mais aussi d’avoir un certain laissé-allé. Parce que la vérité, c’est que j’ai probablement blessé des gens à cette époque-là que je ne reverrai jamais et puis je dois me pardonner pour ça aussi, pour me libérer de cette personne-là que j’étais, mais que je ne suis plus du tout. Le chemin parcouru à se pardonner. On en a tous un et on en a tous un chemin à se pardonner.

Le deuxième, c’est le chemin parcouru à réajuster. Évidemment, à cette époque-là, pendant les années de mon adolescence, eh bien, j’avais beaucoup de choses à réajuster et c’était ma responsabilité de faire cette prise de conscience là que je n’étais aucunement sur le bon chemin et que je devais changer mon attitude, ma façon d’agir, ma psychologie, je devais modéliser les gens qui avaient de meilleures relations, qui obtenaient de meilleurs résultats que moi pour me changer. Peut-être que c’est votre cas aujourd’hui : vous êtes dans un endroit de votre vie où vous n’êtes pas nécessairement satisfait de vos résultats et vous savez que vous devez réajuster. Et très souvent, face à un tel constat, malheureusement, on va avoir tendance à blâmer nos circonstances extérieures, nos amis, le voisin, le gouvernement, l’économie, notre éducation. Je pense qu’il n’y a rien comme prendre en charge cette responsabilité-là et de se dire : « La seule personne qui peut réajuster son chemin, c’est soi-même ». Même si on peut aller vers des ressources qui vont nous aider – ce que moi, j’avais fait – ultimement, la responsabilité me revenait. Donc, chemin parcouru à réajuster. Si vous êtes là, prenez cette décision-là. Peut-être que ça passe en vous pardonnant des trucs que vous avez faits dans le passé. Pardonnez-vous, et par la suite, mettez le cap vers quelque chose de nouveau et de plus puissant pour vous.

Et le dernier chemin parcouru, c’est le chemin parcouru à célébrer. Je ne pouvais pas m’empêcher, lorsque je suis arrivé à Marbella – regardez comment c’est fantastique, les petites chutes tout le long, c’est vraiment incroyable. C’est un paysage fantastique. Je ne pouvais pas m’empêcher de réfléchir au chemin parcouru depuis cette adolescence où est-ce que j’ai blessé tellement de personnes avec mes mots, mes paroles et qu’à l’école, c’était n’importe quoi, mes résultats et d’aujourd’hui, me promener partout sur la planète et de livrer des conférences pour des organisations de classe mondiale, d’avoir le privilège incroyable de coacher des individus, de les aider avec leur psychologie, de les aider à réajuster leur chemin parcouru. C’est un privilège incroyable. Évidemment, rien de ça ne s’est pas en cliquant des doigts : j’ai dû investir en moi, étudier, vraiment apprendre des meilleurs, faire énormément de sacrifices. Mais je pense que c’est important aussi, peu importe où est-ce qu’on est arrivé – puis ce n’est pas une question de se prendre pour quelqu’un d’autre, mais de célébrer le chemin parcouru. Pas besoin de se rendre à Marbella, en Espagne, pour célébrer un chemin parcouru, des fois ça peut être juste une petite victoire qui est significative pour nous, qui est important pour nous. Je pense qu’elle doit être célébrée.

Alors, voilà, mes amis, trois niveaux de chemins parcourus auxquels je crois que si vous aspirez à davantage de mieux-être, de résultats, de succès, de bonheur, peu important comment vous voulez, vous, appeler ça, je pense que c’est peut-être quelque chose d’intéressant à garder en tête : le chemin parcouru à se pardonner, le chemin parcouru à réajuster en tout temps et le chemin parcouru à célébrer.

Alors, voilà, mes amis, j’espère que ça vous a apporté énormément de valeurs. Si vous avez aimé, ne vous gênez pas pour partager avec les gens que vous aimez, de joindre notre chaîne YouTube peut-être simplement en cliquant juste ici sur « Abonné » ou juste en pas, « S’abonner à notre chaîne YouTube » et vous allez recevoir constamment des vidéos comme ça pour vous aider à exceller davantage.

Alors, voilà, mes amis. C’est en direct de Marbella que je vous dis merci sincèrement et jusqu’à la prochaine communication, soyez reconnaissant/reconnaissante, célébrez la magie d’aujourd’hui et merci sincèrement de faire partie de ces gens-là qui ont le courage de vouloir bâtir un monde meilleur.

C’était votre ami Martin qui vous dit au revoir, tout le monde.

 

Par curiosité, nommez une victoire qui ferait partie de votre chemin parcouru à célébrer et pour laquelle vous êtes fiers dans votre vie personnelle ou professionnelle ?

MERCI de participer à la conversation…. Ci-dessous…

13 Comments

  1. Denis

    9 May 2015 at 18 h 42 min

    Merci Martin.
    Ces chemins sont justes.
    Le chemin à me pardonner et le chemin à réajuster, peu ou prou, je les ai fréquentés, j’ai la sensation de les connaître.
    Je manque sans aucun doute de célébrer toutes mes victoires. T’écouter, Martin, me le rappelle fort à propos. Je t’en sais gré, c’est comme si je m’en interdisais l’accès et que tu m’ouvrais ce chemin.

  2. Yvan

    9 May 2015 at 19 h 01 min

    Une Victoire qui fais parti de ma vie personnelle et professionnelle et que j’aurais toujours le plaisir de célébrer, c’est d’avoir retrouver une raison d’etre qui m’anime et qui me procure toujours plus de confiance et de courage d’aller de l’avant et faire ce que je peux enfin d’ameliorer ma vie, mais aussi de contribuer à bâtir un monde meilleur, un monde ou chacun puisse trouver la place qui lui convienne…
    Merci pour votre partage Martin.

  3. Caroline

    9 May 2015 at 19 h 27 min

    Bravo Martin !Belle humilité !
    Très belle vidéo sur le chemin de vie

  4. Bertrand

    10 May 2015 at 2 h 33 min

    Merci MARTIN pour livrer tes réflexions puissantes et si justes….tout en parcourant ce joli chemin verdoyant et lumineux. J’emprunte actuellement les deux premiers chemins du pardon et du réajustement, il faut que je m’engage sur celui de la célébration…Cette métaphore est très parlante dans toutes les cultures car dans mon île, le chemin coutumier Kanak est une symbolique forte…c’est celui que l’homme doit suivre pour faire parti d’un clan, il mène à la grande case lieu de réunification et d’échange du clan passant par l’acte coutumier. Voilà ma petite note inspirante portée par l’alizé du Pacifique..puissions nous tous trouver notre chemin !

  5. AFAQ

    10 May 2015 at 2 h 48 min

    Salut Martin,
    C’est incroyable comme le hazard fait bien les choses. Aujourd’hui même, je regardais des vieilles notes et résumés de livres pendat que je faisais le ménage dans mon garage et je tombais sur un titre: «Je suis capable»… Il y a des choses qui sont faites …et beaucoup d’autres à faire. Tout comme la victoire des canadiens de Montréal face au Lightnig de Tempa be 2-1 lors du 5ème match vers la 25è coupe Stanley du CH.

  6. Josée

    10 May 2015 at 16 h 59 min

    Merci Martin,
    Tu m’as fait réalisé à quel point j’ai fais du chemin…le pardon à moi même pour tous les ”j’aurai dû faire – j’aurai dû dire – j’aurai dû être” et le transfert de la responsabilité sur le dos de mes parents, du conjoint ou autre. Il est tellement facile de transférer ces échecs, son manque de courage, son renoncement, sur le dos des autres. Merci d’ouvrir ma conscience. C’est avec humilité qu’aujourd’hui j’entreprends le réajustement, la personne que je suis aujourd’hui et qui désire s’élever au-delà de ses peurs. J’ouvre les bras à toutes les opportunités qui viennent vers moi et je prend le temps de remercier la vie et moi même pour tous les efforts fournis depuis bien longtemps. C’est le temps des semailles et des récoltes, le chemin pour célébrer.
    Toute ma gratitude à toi Martin pour ta générosité.

  7. Fabrice

    10 May 2015 at 17 h 36 min

    Bonsoir Martin,

    merci beaucoup pour cette vidéo inspirante.

    je voudrais partager ma victoire d’hier alors que je me sentais complètement coincé dans mes peurs, mon anxiété. je me sentais fermé, un peu déprimé car je ne voyais pas par quel bout prendre mon projet. Je me suis tourné vers une méditation transmise par THICH NATH HANH dans son livre la peur. La méditation de l’amour bienveillant que j’ai appliqué à moi même. Malgré ma souffrance et mes tensions j’ai commencé à demandé vraiment puissé-je être libre de la peur avec le cœur, puissé-je être paisible, heureux et léger de corps et d’esprit. je l’ai fait le plus sincèrement possible en me concentrant sur ma respiration et en regardant profondément en moi. Peu à peu je me suis senti dégagé et j’ai pu travailler à finaliser une partie des travaux du centre de formation que je cherche à créér, après avoir compris avec l’aide de la méthode de Communication non violente que ce n’était pas un devoir mais un choix que je faisais pour avancer vers mon objectif et servir la vie en rendant le monde meilleur. J’ai retrouvé beaucoup d’énergie et ai bien avancé toute la journée.

    Double réussite le même – Je me félicite et te remercie pour ta vidéo

    Fabrice

  8. Pierre

    10 May 2015 at 20 h 12 min

    Merci Martin pour ces belles pensées que je mets déjà en pratique pour une vie meilleure , j’ai vécu une situation ou j’ai pardonné, a quelqu’un … 25 ans plus tard , je l’ai revu … intérieurement , il savait que je l’avait pardonné et … mutuellement , on s’est souhaité bonnee chance . Quelle sensation incroyable !!!

  9. Sonja

    11 May 2015 at 13 h 45 min

    Merci beaucoup Martin

  10. fontaine

    12 May 2015 at 5 h 02 min

    merci de renforcer mon moral à chacune de vos intervention.je me sens moins seule et je vous en remercie bon courage à vous

  11. Safia

    13 May 2015 at 9 h 56 min

    Salam – la paix!
    Une grande victoire pour moi a été de laisser celle qui s’auto détruisait,par manque de confiance en elle,en moi.
    Cela fait maintenant plusieurs années que je nourris chaque jour que Dieu me fait vivre la vie qui est en moi…la vie qui est autour de moi…la vie dans tous ses états…en adressant simplement un sourire,un salam (un salut de paix)par exemple comme je le fais maintenant pour chacune et chacun qui lira ce message.Donnons un sourire de paix.

  12. Tina

    13 May 2015 at 13 h 58 min

    Merci pour cette magnifique vidéo. Ma plus grande victoire c’est le lien privilégié que j’ai avec mes deux enfants, deux “ados” fantastiques de 13 et 15 ans. Nous sommes très près et ils sont ma raison de vivre et de m’améliorer un peu plus chaque jour !

  13. Mélina

    11 June 2015 at 16 h 22 min

    Merci beaucoup Martin tu es génial comme toujours. J’avoue que je regarde & écoute plusieurs conférencier de t.on genre, mais tu es l’un de mes préférés. Pourquoi?, surtout pour ton attitude. Tu reflète tellement la motivation, l’assurance & la simplicité que dès le départ du vidéo on se sent déjà en position d’écouter mot a mot tout ce que tu as a partager. Alors qu’avec certain, j’ai, excuse-moi l’expression, hâte que l’auteur accouche à c’qu’il a vraiment a m’apprendre. Avec toi c’est tout autre chose, on se sent individuellement prit dans ton intérêt de vouloir nous traiter en ami presque intime,par les confidences directe que tu nous laisse découvrir dans ton parcours. On ressent comme une invitation a te suivre sans aucune prétention de ton cheminement. Tu nous donne l’impression de marcher a tes cotés & non en arrière. Tu voyages beaucoup & on ressent comme si on t’accompagne. C’est plus qu’un apprentissage c’est je dirais même une complicité. En tous cas pour moi. Dès que j’ouvre mes courriels, peu importe combien j’en reçois, lorsque je vois ton nom,tu peux être sûre qu’il passe en premier. lol. Merci encore Martin, merci d’être celui que tu es. Et quel privilège avons-nous de t’avoir en contact,c’est inestimable. Merci.

Laissez un

Your email address will not be published. Required fields are marked *