3 réflexions puissantes pour exceller davantage sur votre chemin de vie

[fve]https://www.youtube.com/watch?v=_lEeGGdHJ2s[/fve]

Pour voir cette vidéo sur youtube, cliquez ici

 

Par curiosité, nommez une victoire qui ferait partie de votre chemin parcouru à célébrer et pour laquelle vous êtes fiers dans votre vie personnelle ou professionnelle ?

MERCI de participer à la conversation…. Ci-dessous…

Bonjour, tout le monde. Martin Latulippe ici, conférencier, auteur, coach. Et vous me retrouvez présentement à Marbella au Puente Romano où est-ce que je suis pour livrer un séminaire, demain, d’inspiration, de leadership. Et puis, j’ai pensé vous faire une petite vidéo sympathique (1) pour nos amis au Canada qui sont peut-être encore ensevelis sous la neige, la pluie, le temps un petit peu froid et aussi pour vous partager une réflexion qui habite énormément mes pensées au cours des dernières semaines et qui m’a aidé énormément à débloquer davantage de succès, davantage de résultats. C’est une réflexion au niveau des chemins parcourus.

Je crois qu’il y a trois niveaux de chemins parcourus auxquels on doit nécessairement réfléchir constamment en tant qu’individu pour se libérer et se démarquer davantage, se propulser vers davantage de bonheur et de résultats et ça, peu importe ce que ça veut dire pour vous.

Le premier niveau de chemin parcouru, c’est celui que j’appelle le « chemin parcouru à se pardonner ». Il y a quelques semaines, je lisais mon album de finissants. Donc, ceux qui ont fait l’école canadienne, en secondaire 5, on a toujours un album des finissants où est-ce que nos amis vont nous écrire un témoignage, un texte sur nous pour nous encourager dans notre carrière, notre avenir. Et après la relecture de cet album-là, eh bien, j’ai été vraiment habité par une émotion de tristesse à réaliser à quel point, à cette époque-là, eh bien, ma vie était archi négative, j’étais – des mots, comme « tu es arrogant, mais j’espère que tu vas aller loin dans la vie », je blessais les gens. Étant aux prises avec des troubles d’apprentissage lorsque j’avais 16 ans, eh bien, je ne pouvais pas exceller, me démarquer à l’école. Mais d’avoir appris par contre à blesser les gens, ça, je savais à faire. C’était une question, un peu, pour me protéger. Alors, juste en relisant mon album des finissants, eh bien, ça m’a fait réaliser à quel point j’avais parcouru du chemin, mais que je devais peut-être me pardonner pour la personne que j’avais été et de réaliser que ça n’avait pas représenté la personne que je suis aujourd’hui. Aucunement. J’ai complètement changé. Mais aussi d’avoir un certain laissé-allé. Parce que la vérité, c’est que j’ai probablement blessé des gens à cette époque-là que je ne reverrai jamais et puis je dois me pardonner pour ça aussi, pour me libérer de cette personne-là que j’étais, mais que je ne suis plus du tout. Le chemin parcouru à se pardonner. On en a tous un et on en a tous un chemin à se pardonner.

Le deuxième, c’est le chemin parcouru à réajuster. Évidemment, à cette époque-là, pendant les années de mon adolescence, eh bien, j’avais beaucoup de choses à réajuster et c’était ma responsabilité de faire cette prise de conscience là que je n’étais aucunement sur le bon chemin et que je devais changer mon attitude, ma façon d’agir, ma psychologie, je devais modéliser les gens qui avaient de meilleures relations, qui obtenaient de meilleurs résultats que moi pour me changer. Peut-être que c’est votre cas aujourd’hui : vous êtes dans un endroit de votre vie où vous n’êtes pas nécessairement satisfait de vos résultats et vous savez que vous devez réajuster. Et très souvent, face à un tel constat, malheureusement, on va avoir tendance à blâmer nos circonstances extérieures, nos amis, le voisin, le gouvernement, l’économie, notre éducation. Je pense qu’il n’y a rien comme prendre en charge cette responsabilité-là et de se dire : « La seule personne qui peut réajuster son chemin, c’est soi-même ». Même si on peut aller vers des ressources qui vont nous aider – ce que moi, j’avais fait – ultimement, la responsabilité me revenait. Donc, chemin parcouru à réajuster. Si vous êtes là, prenez cette décision-là. Peut-être que ça passe en vous pardonnant des trucs que vous avez faits dans le passé. Pardonnez-vous, et par la suite, mettez le cap vers quelque chose de nouveau et de plus puissant pour vous.

Et le dernier chemin parcouru, c’est le chemin parcouru à célébrer. Je ne pouvais pas m’empêcher, lorsque je suis arrivé à Marbella – regardez comment c’est fantastique, les petites chutes tout le long, c’est vraiment incroyable. C’est un paysage fantastique. Je ne pouvais pas m’empêcher de réfléchir au chemin parcouru depuis cette adolescence où est-ce que j’ai blessé tellement de personnes avec mes mots, mes paroles et qu’à l’école, c’était n’importe quoi, mes résultats et d’aujourd’hui, me promener partout sur la planète et de livrer des conférences pour des organisations de classe mondiale, d’avoir le privilège incroyable de coacher des individus, de les aider avec leur psychologie, de les aider à réajuster leur chemin parcouru. C’est un privilège incroyable. Évidemment, rien de ça ne s’est pas en cliquant des doigts : j’ai dû investir en moi, étudier, vraiment apprendre des meilleurs, faire énormément de sacrifices. Mais je pense que c’est important aussi, peu importe où est-ce qu’on est arrivé – puis ce n’est pas une question de se prendre pour quelqu’un d’autre, mais de célébrer le chemin parcouru. Pas besoin de se rendre à Marbella, en Espagne, pour célébrer un chemin parcouru, des fois ça peut être juste une petite victoire qui est significative pour nous, qui est important pour nous. Je pense qu’elle doit être célébrée.

Alors, voilà, mes amis, trois niveaux de chemins parcourus auxquels je crois que si vous aspirez à davantage de mieux-être, de résultats, de succès, de bonheur, peu important comment vous voulez, vous, appeler ça, je pense que c’est peut-être quelque chose d’intéressant à garder en tête : le chemin parcouru à se pardonner, le chemin parcouru à réajuster en tout temps et le chemin parcouru à célébrer.

Alors, voilà, mes amis, j’espère que ça vous a apporté énormément de valeurs. Si vous avez aimé, ne vous gênez pas pour partager avec les gens que vous aimez, de joindre notre chaîne YouTube peut-être simplement en cliquant juste ici sur « Abonné » ou juste en pas, « S’abonner à notre chaîne YouTube » et vous allez recevoir constamment des vidéos comme ça pour vous aider à exceller davantage.

Alors, voilà, mes amis. C’est en direct de Marbella que je vous dis merci sincèrement et jusqu’à la prochaine communication, soyez reconnaissant/reconnaissante, célébrez la magie d’aujourd’hui et merci sincèrement de faire partie de ces gens-là qui ont le courage de vouloir bâtir un monde meilleur.

C’était votre ami Martin qui vous dit au revoir, tout le monde.

 

Par curiosité, nommez une victoire qui ferait partie de votre chemin parcouru à célébrer et pour laquelle vous êtes fiers dans votre vie personnelle ou professionnelle ?

MERCI de participer à la conversation…. Ci-dessous…

13 Comments

Laissez un

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *