Anxiété – Comment la gérer en 4 étapes simples

Pour voir cette vidéo sur youtube, cliquez ici

[youtube id= »4H6PK5yE-ys »]

 

Comment fait-on pour gérer l’anxiété? Comment fait-on pour se mettre dans l’action lorsqu’on a l’impression d’être complètement paralysé? Je vous partage la technique A G I R pour vous aider à comprendre et à mieux gérer votre anxiété. Vous allez adorer cette technique très simple dont l’acronyme est « A G I R».

La première lettre c’est le «A» pour accueillir, accepter. Il n’y a rien de pire que de se retrouver dans une crise d’anxiété qui nous semble très réelle et de vouloir se la cacher. On voudrait s’assurer que personne ne constate que l’on est nerveux.

Longtemps j’ai tenté de cacher mon anxiété, cacher le fait que j’avais peur de relever tel ou tel défi. Mon anxiété empirait. Physiquement j’avais des plaques rouges qui me sortaient dans le front, dans le cou. Je commençais à transpirer. J’avais la voix et la gorge sèches. Si on est atterré par une crise d’anxiété mieux vaut encore l’accueillir. Pourquoi? Cette émotion tente de nous parler. Ah, peur? Ah, anxiété? J’attendais que tu arrives. Je le savais que tu te pointerais. Qu’est-ce que j’ai à apprendre de cette anxiété? Qu’est-ce que j’ai à apprendre pour passer au prochain niveau de succès?

C’est comme l’analogie du ballon de plage. Vous avez déjà regardé un enfant qui essaie de submerger un ballon de plage? Cela prend beaucoup d’efforts et demande beaucoup d’énergie pour le garder sous l’eau. A l’identique, on tente de se cacher à soi-même son anxiété en la masquant. Reprenez le contrôle de vous-même et tentez de comprendre ce que cette anxiété tente de vous dire. Faites le travail. Vous êtes unique mais cette anxiété n’est pas unique à vous. Il  est tout à fait humain de ressentir ça.

Le «G», gagner en perspective.  Lorsqu’on est atterré par une crise d’anxiété, on s’invente un scénario catastrophe. On devient moins confortable et notre confiance s’effrite.  C’est important de gagner en perspective et de se dire : ça ne va pas arriver.

Le «I» et bien c’est initier l’action et éviter l’inaction. Ne restez pas paralysé face à  la peur. Demeurer inactif, c’est permettre à l’anxiété de grandir. En décidant d’avancer un pas à la fois, on gagne en expérience. Plus on gagne en expérience, plus on gagne en compétence. Davantage de compétence amène une plus grande confiance. Une fois qu’on gagne en confiance, c’est ça qui nous mène à davantage de succès. Mais il faut d’abord initier l’action.

Le «R» c’est très simple, c’est recommencer. Si ça ne fonctionne pas comme prévu, il faut recommencer. Quand on va au gym, il faut faire de l’exercice plusieurs fois  pour gagner du volume et être musclé. Une seule fois ne suffit pas. Cette anxiété qui est présente ne doit pas nous paralyser pour le reste de notre vie. On peut muscler l’anxiété mais pour ça, il faut recommencer.  Il faut gagner en perspective. Il faut initier l’action et éviter l’inaction.

Et vous, est ce que l’anxiété vous a déjà bloqué dans un moment important de votre vie ?

 

25 Comments

  1. Pingback: Se guérir de ses blessures et de ses blocages | Blog

Laissez un

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *