Comment fait-on pour vivre davantage en pleine conscience?

Pour voir cette vidéo sur youtube, cliquez ici

[youtube id= »J57UEbjN23Q »]

 

Vous savez, cet état d’esprit où vous avez une plus grande clarté par rapport à votre destinée ? Une plus grande paix d’esprit ?

Il n’est pas toujours évident de vivre en pleine conscience, surtout que l’on vit dans une société où l’on est de plus en plus à la course. Le boulot, les enfants, les distractions, les exigences, le passé, le futur, etc. Il est facile de s’y perdre. Alors comment faire? C’est ironique parce que la pleine conscience nous demande d’arrêter de «faire», pour «être» davantage.

Lorsqu’on a de grandes ambitions et qu’on veut se réaliser pleinement, il n’est  pas évident de ralentir n’est pas ? On doit trouver des poches de temps, s’arrêter en toute tranquillité pour être pleinement présent. C’est ce que j’appelle prendre des rendez-vous avec soi-même.

Si vous êtes une personne constamment tracassée, stressée, vous avez de la difficulté à atteindre la paix d’esprit, tentez d’abord d’honorer le présent. Les recherches en psychologie sur la performance nous indiquent que notre esprit est constamment en train de voyager dans trois temps : le passé, le présent et le futur.

Être préoccupé par notre passé va générer en nous toute sorte d’émotions négatives qui vont nous amener du stress. Après une journée très difficile, au moment du coucher, on se met à retourner les scénarios qui se sont produits. C’est important de comprendre que c’est tout à fait normal que notre esprit voyage dans le passé. Ça peut être très positif de visiter le passé pour y apprendre des leçons ou pour se remémorer des souvenirs qui nous sont chers, mais ce n’est pas de ce genre de pensées auxquelles je fais référence que je parle que constamment ruminer le passé peut s’avérer être négatif. Alors, merci de faire la distinction. Mais il n’en demeure pas moins que le passé, c’est le premier temps qu’on visite très souvent.

Pour ce qui est du futur : très souvent on fait des projections sur lesquelles on a peu ou presque aucun contrôle. Notre esprit se promène entre le passé et le futur. Le défi, c’est lorsque ça devient trop lourd à porter, lorsque notre esprit ressemble davantage à une petite balle dans une machine à boule et qu’on arrive plus à la stabiliser. C’est alors plus difficile d’aller dans la pleine conscience.

La clef, c’est vraiment de comprendre qu’il faut se ramener dans le présent. En fait la pleine conscience, tout ce que c’est, c’est d’arrêter d’être constamment dans l’action, dans le «faire» pour prendre un temps d’arrêt et revenir au présent.

Il y a quelque chose de magique à honorer le présent et pour ça, vous devez vous conditionner. Ainsi, lorsque vous êtes en train de visiter le passé ou le futur, vous devez vous ramener et honorer le présent. Dans une vidéo précédente, j’avais d’ailleurs partagé avec vous une grande leçon psychologique qui m’avait été livrée par le Docteur Wayne Hallywell, qui fait beaucoup de boulot avec les Olympiens, sur l’art d’être davantage présent, Cliquez ici pour revisionner cette puissante vidéo et 2 stratégies puissantes pour être davantage présent.

Une différence existe pourtant entre s’arrêter versus habiter le moment. Vivez le moment présent. On parle beaucoup de prendre des pauses parce que c’est une des stratégies justement pour élever sa pleine conscience. Choisissez-vous des poches de temps pour faire cette expérience en pleine conscience. Le problème justement, c’est que les gens s’arrêtent, mais n’habitent pas le moment. La majorité des gens qui veulent se pratiquer prennent des pauses de ce qu’ils sont en train de faire mais pendant ces pauses, ils vont aller vérifier leurs courriels et autres trucs à la con. Ils ne font que fatiguer leur cerveau autrement. Comprenez que la pleine conscience consiste à arrêter de «faire» pour «être», mais ne faites pas l’erreur de juste arrêter.

Autre chose importante dans l’art de vivre en pleine conscience, ne culpabilisez pas chaque fois que vous tenterez de vous extirper du passé ou du futur pour revenir au présent. Vos premières tentatives ne seront peut-être pas fructueuses mais dites-vous plutôt : déjà j’ai mieux fait qu’hier. Et vous recommencez où est-ce que vous étiez rendus.  Croyez que chaque journée est encapsulée dans un moment présent.

Voilà mes amies et amis, j’espère que ces 3 réflexions vous aideront davantage à vivre dans la pleine conscience et de prendre davantage des rendez-vous avec vous-même.

Et vous ? À quel point croyez-vous que de faire davantage de place au moment présent et à la pleine conscience est un élément important pour votre bonheur ? D’accord ou pas ? Qu’en pensez-vous ?

18 Comments

Laissez un

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *