La confiance en soi

Pour voir cette vidéo sur youtube, cliquez ici

[youtube id= »2eyF8BaCvnA »]

Comment fait-on pour avoir davantage de confiance en soi. Vous savez, cet état d’esprit qui nous permet de nous rapprocher de nos projets, de nos rêves, de nos plus grandes ambitions? La confiance en soi peut fluctuer énormément selon les domaines de notre vie. Alors aujourd’hui, je vous partage trois stratégies pour acquérir ou maintenir un état de confiance en soi optimal.

Trop de personnes font l’erreur de croire que la confiance en soi est une certitude. On voudrait avoir la certitude dès le départ que c’est le bon projet, la bonne promotion, la bonne personne pour nous. C’est la première erreur qui nous empêche de faire le pas vers davantage de confiance. La confiance en soi est une prédiction. Cette prédiction est basée sur l’expérience cumulée tout simplement.

L’expérience cumulée nous permet de faire deux choses. Elle nous permet de croire que les choses vont bien se produire parce qu’on s’est préparé. On a été chercher l’expérience sur le terrain. La deuxième chose c’est d’avoir le sentiment que si des imprévus se présentent on sera capable de les gérer. Pourquoi? Parce qu’on a été chercher l’expérience au préalable. Cette joute de la confiance en soi, c’est une question de prédiction et non une question de certitude.

Qu’il s’agisse d’une présentation orale, d’une vente à un client ou toute autre situation que vous vivez au quotidien, l’important est de pouvoir faire face aux imprévus. Voici les trois clefs pour vous aider à mieux naviguer dans cet environnement de confiance en soi.

La confiance en soi doit commencer dès la jeunesse

 

Première clef, celle que j’appelle «rapprochez-vous du précipice de vos possibilités». Plusieurs personnes veulent gagner en confiance en soi mais restent très loin de leur précipice de possibilités. L’expérience cumulée se gagne lorsqu’on est au bord du précipice, lorsque c’est inconfortable. C’est à ce moment qu’on peut voir toutes les possibilités qui s’offrent à nous. Avancer dans l’inconfort fait gagner de l’expérience. La souffrance est de l’entraînement pour l’excellence. Je vous invite à lire mon article « Comment vivre une vie épique » qui traite justement de ce sujet.
Alors si vous n’acceptez pas l’inconfort du démarrage pour vous rapprocher du précipice de vos possibilités, ça sera pratiquement impossible de muscler votre confiance en soi.

Ensuite, évaluez ce qui vient de se passer. Il s’agit d’être capable d’être très lucide et de ne pas entrer dans la culpabilité ni le mépris en étant dur avec vous-même. Soyez votre meilleur ami dans cette démarche. Faites un pas de recul et demandez-vous, est-ce que j’ai bien fait? Qu’est-ce que je peux améliorer la prochaine fois? Être plus confiant, avoir cumulé de l’expérience va vous permettre de bien performer, de mieux faire votre prédiction et de mieux gérer les imprévus parce que vous aurez été sur le bord du précipice. Vous saurez dorénavant comment c’est inconfortable.

Troisième clef, même si c’était inconfortable d’aller sur le bord du précipice de ses possibilités, même si l’évaluation a été difficile et qu’on pense qu’on n’a pas réussi comme on espérait, il faut augmenter ses défis. Ces étapes s’ajouteront à l’expérience cumulée. Ayez la discipline de toujours augmenter la dose parce qu’évidemment ça va muscler votre capacité de faire face aux imprévus ou de gérer la situation en plein état de confiance en soi.

Et vous, si vous deviez nommer une stratégie personnelle qui vous donne davantage de confiance, laquelle nommeriez-vous ?

20 Comments

Laissez un

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *